Bâtir en terre : du grain de sable à l’architecture

bâtir_en_terre

Auteur(s) : ANGER, Romain ; FONTAINE, Laetitia.
Collaborateur(s) : DOAT, Patrice ; HOUBEN, Hugo ; VAN DAMME, Henri

Résumé : La terre est le matériau de construction le plus naturel, immédiatement à disposition et recyclable, ne nécessitant souvent que peu de transformations et donc énergétiquement avantageux. Les Anciens ne s’y trompèrent pas, comme en témoignent les ziggourats mésopotamiennes ou la pyramide de Sésostris II en Égypte, dont seul subsiste le cœur de briques en terre crue.Publié à l’occasion de l’exposition «Ma Terre première», d’abord présentée à la Cité des sciences et de l’industrie, ce livre part à la découverte de l’exceptionnel patrimoine en terre, de la mythique Shibam au Yémen, la «Manhattan» du désert, jusqu’aux étranges habitations collectives des Hakkas en Chine, en passant par les cases obus du Cameroun. Il n’oublie pas pour autant l’habitat rural européen, ni les prouesses des architectes contemporains, fascinés par les qualités du matériau.
De fait, les propriétés physico-chimiques de la terre, véritable «béton naturel», sont inestimables pour la construction : l’ouvrage propose de comprendre pourquoi grâce à des expériences simples et ludiques. D’autant que de cette compréhension pourraient surgir des pistes pour développer des alternatives aux matériaux industriels qui, comme le ciment, posent aujourd’hui de graves problèmes environnementaux.

Editeur(s) : Belin ; Cité des sciences et de l’industrie, 2009

Détails : 240 x 280 mm, 223 pages, en Français.

ISBN : 978-2-7011-5204-2

Prix TTC en € : 30.00

Commentaire de Jean-Pierre Oliva au sujet de ce livre, sur le site d’Amazon:

« Publié à l’occasion de l’exposition « Ma terre première » d’abord présentée à la cité des sciences et de l’industrie, ce livre exceptionnel est composé de trois parties : un passionnant voyage à travers le patrimoine mondial de l’architecture en terre crue, de la plus haute antiquité aux créations contemporaines, illustré de très belles photos qui n’ont rien à envier aux images de la mythique exposition de 1981 au centre Beaubourg « Des architectures de terre, ou l’avenir d’une tradition millénaire ». Mais les deuxièmes et troisième partie « Matière »et « Innovation » sont pour moi les plus passionnantes : elles nous font découvrir, et comprendre, de manière très concrète le fonctionnement physique de cette matière multiforme jusqu’à l’infiniment petit , et envisager des applications futures prometteuses, comme celle de fournir des alternatives au ciment, qui quoiqu’en dise le lobby du bloc béton, a encore quelques efforts à faire pour être la champion de la construction écologique qu’il prétend être. »


Vous aimerez aussi...