Les cultures constructives de la brique crue

cc_briquecrue

Auteur(s) :
Claire-Anne de CHAZELLES (dir) ; Alain KLEIN (dir) ; Nelly POUSTHOMIS (dir).

Cet ouvrage est tiré des échanges transdisciplinaires sur les constructions en terre crue qui ont eu lieu en mai 2008. Plusieurs articles traitent de la France et en particulier du sud-ouest très concerné par ce matériau.La brique de terre crue est un mode de construction très répandu. Encore faut-il distinguer entre celles qui sont modelées à la main – aux formes les plus diverses -, les briques découpées ou comprimées, et les briques produites dans des moules ou adobes. Reconnaître ces distinctions essentielles permet de nuancer la formation des cultures constructives de la brique à travers l’Asie, autour du Bassin méditerranéen, en Afrique noire, en Europe centrale comme aux Amériques.

Ce volume des Echanges transdisciplinaires s’ouvre sur un essai de classification des procédés de mise en oeuvre de la terre crue et des terminologies associées dans différentes langues. Un prologue richement documenté met ensuite en perspective la trajectoire historique des architectures fondées sur l’emploi de briques de terre à travers le monde entier.

Les articles illustrent l’étendue du champ chronologique et la variété morphologique des briques, depuis les tous premiers éléments plano-convexes de la Mésopotamie néolithique jusqu’aux djenné-ferey encore en usage au Mali, en passant par diverses productions sérielles d’éléments moulés, protohistoriques, romaines te médiévales. Les systèmes constructifs, les architectures et les types variés qu’autorise cette conception modulaire sont également analysés en détail dans quelques régions particulières (Sud-Ouest de la France, Auvergne, Pays Danubiens, Mali, etc.)

Des recherches physico-chimique de pointe sur « le matériau terre » et sur les végétaux qu’il contient sont exposées de manière didactique.Une étude lexiquale désignant les briques crues dans le Sud de la France et un recueil des textes qui mentionnent leur usage dans les pays hispanophones illustrent les applications de la recherche dans le registre immatériel.

Plusieurs contributions dressent un bilan alarmant de l’état du patrimoine en brique crue en France, dans d’autres pays européens et sur le continent africains. Ce patrimoine fragile est menacé de disparition, même si quelques initiatives témoignent d’une récente prise en compte des architectures en terre et de la mise en place des pratiques conservatoires. L’attitude de certains pays latino-américains est tout à fait exemplaire à travers des démarches globales qui intègrent études patrimoniales, réhabilitations de bâtiments et promotion d’une architecture contemporaine à base de terre crue dans la réflexion sur le développement durable de la construction.

Les cultures constructives de la brique crue. Echanges transdisciplinaires sur les constructions en terre crue (table ronde de Toulouse, n°3, mai 2008). Editions de l’Espérou (école d’architecture de Montpellier, parution en 2011). 500 pages (35 contributions différentes, souvent inédites, par les meilleurs spécialistes du domaine). 40 euros. sous la direction de Claire-Anne de Chazelles, Alain Klein et Nelly Pousthomis, en Français.


Vous aimerez aussi...