Construire en terre crue hier et aujourd’hui en Dauphiné en France dans le Monde

ECOMUSEE NORD-DAUPHINE, CRATERRE, ENSAG, 1988. Construire en terre crue hier et aujourd’hui en Dauphiné en France dans le Monde. Grenoble : CRDP, CDDP. 32 p.

 

Résumé

L’observation des techniques traditionnelles de construction en terre révèle un savoir empirique transmis de génération en génération. Les gestes élémentaires associés à la construction des abris primitifs se sont peu à peu enrichis d’une technologie appropriée aux exigences de divers envahisseurs. La sédentarisation, l’exploitation de l’environnement, les modes de division du travail, l’organisation de plus en plus complexe des groupes sociaux, ont accéléré l’évolution de l’art de bâtir. Les techniques de construction en terre gurent vraisemblablement transmises au gré des pérégrinations commerciales et maritimes notamment des Phéniciens, Carthaginois mais aussi plus tard des Romains ou des Celtes. Cependant, quelle que soit l’importance des échanges, la réalité d’une architecture de terre propre ç chaque région, voire chaque territoire ne peut être exclue.

Ce fascicule destiné à un large public est composé de diapositives, graphiques et cartes. Il présente très clairement le patrimoine architectural en terre et son évolution jusqu’à aujourd’hui.

 



Citer ce billet
AE&CC (2021, 2 avril). Construire en terre crue hier et aujourd’hui en Dauphiné en France dans le Monde. CRAterre. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/naix

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search