Entretien des Sikien (Togo, Koutammakou) : cahier de recommandations

MORISET, Sébastien, N’YO, Yafonta Antoine, NATTA, N’Mamon Maximin, KOUDETI, Kpakou, N’DA, Kpakou Blaise, WOTAPO, Emile, BATCHATCHILE, Batanata, YAYI, Olayinka, NATTA, N’Poh Labounamah, BARRY, Alyssa, 2022. Entretien des Sikien (Togo, Koutammakou): cahier de recommandations. Villefontaine : CRAterre. 34 p.

 
 

Résumé

Ce cahier est destiné à documenter les pratiques qui permettent depuis des siècles de conserver les Sikien (pluriel de Takienta), habitations traditionnelles que l’on retrouve encore par milliers dans le Koutammakou, de part et d’autre de la frontière Togo-Bénin. Ces joyaux architecturaux toujours habités dans le paysage font la fierté du peuple Otammari, qui les érige et les entretient chaque année. Ils sont un élément essentiel de ce paysage culturel, dont la partie togolaise est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial depuis 2004.

Ce manuel a été réalisé à l’occasion d’un chantier de conservation dans le cadre du projet « Amélioration de l’état de conservation du Koutammakou, le pays des Batammariba (Togo) » financé par le gouvernement norvégien. Le projet a été mis en oeuvre par le Ministère Togolais en charge de la Culture et du Tourisme à travers la Direction Nationale du Patrimoine Culturel (DNPC-Togo) avec le soutien technique de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA, basée à Porto-Novo, Bénin), de l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU), du Centre de la Construction et du Logement de Cacavéli (CCL), de l’UNESCO et du Centre international de la construction en terre (CRAterre, basé à Grenoble, France).

Ce projet comprenait d’autres volets mis en œuvre en 2020 dont l’inventaire des Sikien de la partie togolaise ainsi que la cartographie précise des limites du paysage culturel du Koutammakou inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. Le document n’a pas vocation à être exhaustif. Il s’agit d’une première base de documentation qui méritera d’être complétée à l’avenir. Il renseigne sur la manière dont les responsabilités sont partagées pour que l’entretien fonctionne, détaille les matériaux et outils utilisés et décrit ensuite les tâches les plus courantes mises en œuvre. Le chantier qui a permis de recueillir les informations a été réalisé sur trois Sikien en novembre 2021 dans les localités de Bassamba, Pimini et Nadoba.

 

Pour télécharger la lettre d’information, cliquez sur l’image

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search