Kilwa 2013-2016: Final report

MORISET, Sébastien, SANCHEZ MUNOZ, Nuria, JOFFROY, Thierry, TRAPPENIERS, Marina, 2016. Kilwa 2013-2016: Final report. Villefontaine : CRAterre. 59 p.

 

Abstract

This report describes a three years adventure which involved hundreds of people within Kilwa district and certainly gave an important impetus to the development of cultural tourism in their territory. The project was managed by the French NGO CRAterre, supported by two Tanzanian partners: Kilwa District Council & Kilwa Masoko Township Authority and a French one: Rochefort Ocean.

The project, which started in September 2013 and ended in September 2016 aimed to develop Kilwa as a tourist destination by promoting its unknown natural and cultural resources. Even if Kilwa is a major city in the history of East Africa, it does not enjoy the reputation of other Tanzanian sites, especially those in the north of the country. The
World Heritage status of the two islands was insufficient to attract an adequate stream of visitors to support the local economy. Before the project, the few tourists who ventured to visit Kilwa only remained one or two days, to visit the ruins of Kilwa Kisiwani Island. The project therefore set out to identify and promote other available resources to convince visitors to extend their stay, while contributing more substantially to the local economy. In summary, this project had the ambition to lay the foundations for the development of a sustainable cultural tourism.

Résumé

Ce rapport relate une aventure de trois années qui a touché plusieurs centaines de personnes du district de Kilwa et a certainement donné une impulsion importante au développement touristique de leur territoire. Le projet était porté par l’ONG française CRAterre, soutenue par deux partenaires tanzaniens : Kilwa District Council et
Kilwa Masoko Township Authority et un partenaire français : Rochefort Océan.

Le projet, qui a démarré en septembre 2013 pour s’achever en septembre 2016 avait pour objectif de mieux faire connaître Kilwa en promouvant ses ressources naturelles et culturelles méconnues. En effet, même si Kilwa reste un site majeur dans l’histoire de l’Afrique de l’Est, elle ne jouit pas de l’attrait des grands sites du nord de la Tanzanie. Le statut de patrimoine mondial des deux îles n’a pas attiré un flot de visiteurs suffisant pour soutenir l’économie locale. Les rares touristes qui s’aventuraient jusqu’à Kilwa avant cette action ne restaient qu’une ou deux journées, le temps de visiter les ruines de l’île de Kilwa Kisiwani. Le projet s’est donc attelé à inventorier et promouvoir d’autres ressources disponibles pour inviter les visiteurs à prolonger leurs séjours, afin que les populations locales puissent mieux profiter des retombées économiques du tourisme. En résumé, ce projet avait l’ambition de fonder des bases pour développer un tourisme culturel durable.

 

To download the book, click on the image | Pour télécharger le document, cliquez sur l’image.

 



Citer ce billet
AE&CC (2022, 8 septembre). Kilwa 2013-2016: Final report. CRAterre. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nakc

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search